Rages de Césars

Sonnet. L’homme pâle, le long des pelouses fleuries, Chemine, en habit noir, et le cigare aux dents : L’Homme pâle repense aux fleurs des Tuileries […]



Les étrennes des orphelins

I La chambre est pleine d’ombre ; on entend vaguement De deux enfants le triste et doux chuchotement. Leur front se penche, encore alourdi par […]



Les mains de Jeanne-Marie

Jeanne-Marie a des mains fortes, Mains sombres que l’été tanna, Mains pâles comme des mains mortes. – Sont-ce des mains de Juana? Ont-elles pris les […]



Les corbeaux

Seigneur, quand froide est la prairie, Quand dans les hameaux abattus, Les longs angelus se sont tus… Sur la nature défleurie Faites s’abattre des grands […]



Le mal

Sonnet. Tandis que les crachats rouges de la mitraille Sifflent tout le jour par l’infini du ciel bleu ; Qu’écarlates ou verts, près du Roi […]



Accroupissement

Bien tard, quand il se sent l’estomac écoeuré, Le frère Milotus, un oeil à la lucarne D’où le soleil, clair comme un chaudron récuré, Lui […]



Ma bohème

Sonnet. Je m’en allais, les poings dans mes poches crevées ; Mon paletot aussi devenait idéal ; J’allais sous le ciel, Muse! et j’étais ton […]



Morts de quatre-vingt-douze

Sonnet. Morts de Quatre-vingt-douze et de Quatre-vingt-treize, Qui, pâles du baiser fort de la liberté, Calmes, sous vos sabots, brisiez le joug qui pèse Sur […]



Comédie de la soif

1. LES PARENTS Nous sommes tes Grands-Parents, Les Grands! Couverts des froides sueurs De la lune et des verdures. Nos vins secs avaient du coeur! […]



Les réparties de Nina

LUI. – Ta poitrine sur ma poitrine, Hein? nous irions, Ayant de l’air plein la narine, Aux frais rayons Du bon matin bleu, qui vous […]



Mouvement

Le mouvement de lacet sur la berge des chutes du fleuve, Le gouffre à l’étambot, La célérité de la rampe, L’énorme passade du courant, Mènent […]



Marine

Les chars d’argent et de cuivre – Les proues d’acier et d’argent – Battent l’écume, – Soulèvent les souches des ronces. Les courants de la […]



Âge d’or

Quelqu’une des voix Toujours angélique – Il s’agit de moi, – Vertement s’explique : Ces mille questions Qui se ramifient N’amènent, au fond, Qu’ivresse et […]



Le forgeron

Le bras sur un marteau gigantesque, effrayant D’ivresse et de grandeur, le front vaste, riant Comme un clairon d’airain, avec toute sa bouche, Et prenant […]



Bottom

La réalité étant trop épineuse pour mon grand caractère, – je me trouvai néanmoins chez ma dame, en gros oiseau gris bleu s’essorant vers les […]



Page 1 sur 512345