Adieu

Ne crois pas rallumer ma flamme,
Adieu, séduisante beauté!
De l’amour la candeur est l’âme,
Il meurt dès qu’il en est quitté.
Ta voix, quel que soit son empire,
Mon cœur pouvait s’en défier ;
Mais ces yeux où l’amour respire,
Il fallait bien m’y confier.
Ne crois pas rallumer ma flamme,
Adieu, séduisante beauté!
De l’amour la candeur est l’âme,
Il meurt dès qu’il en est quitté.

Tes yeux, ces astres sans nuage,
Ont gardé leur brillant regard ;
Ton gracieux et doux visage
Ne rougit pas avec moins d’art :
Mais au travers de tous tes charmes
L’amour n’a pas su pénétrer ;
Sous tes sourires et tes larmes
A ton cœur il vient expirer.
Ne crois pas rallumer ma flamme,
Adieu, séduisante beauté!
De l’amour la candeur est l’âme,
Il meurt dès qu’il en est quitté.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...

Verset Adieu - Antoine Fontaney