La séparation

Il le faut, je renonce à toi ;
On le veut, je brise ta chaîne.
Je te rends tes serments, ta foi :
Sois heureux, quitte-moi sans peine.
Séparons-nous… attends, hélas!
Mon cœur encor ne se rend pas!

Toi qui fus mes seules amours,
Le charme unique de ma vie,
Une autre fera tes beaux jours,
Et je le verrai sans envie.
Séparons-nous… attends, hélas!
Mon cœur encor ne se rend pas.

Reprends-le ce portrait charmant
Où l’amour a caché ses armes ;
On n’y verra plus ton serment,
Il est effacé par mes larmes!
Séparons-nous… attends, hélas!
Mon cœur encor ne se rend pas.


Verset La séparation - Marceline Desbordes-Valmore