Sonnet de nuit

Ô croisée ensommeillée,
Dure à mes trente-six morts!
Vitre en diamant, éraillée
Par mes atroces accords!

Herse hérissant rouillée
Tes crocs où je pends et mords!
Oubliette verrouillée
Qui me renferme… dehors!

Pour Toi, Bourreau que j’encense,
L’amour n’est donc que vengeance?…
Ton balcon : gril à braiser?…

Ton col : collier de garotte?…
Eh bien! ouvre, Iscariote,
Ton judas pour un baiser!

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...

Verset Sonnet de nuit - Tristan Corbière