Vers pour Mademoiselle Lamoignon

(Vers pour mettre en bas du portait de Mlle de Lamoignon.) Aux sublimes vertus nourrie en sa famille, Cette admirable et sainte fille En tous […]



Vers sur Marie Poncher de Brétouville

(Mis en musique par Lambert en 1671.) Voici les lieux charmants où mon âme ravie Passait à contempler Silvie Les tranquilles moments si doucement perdus. […]



À M. L’abbé Renaudot

(Sur l’amour de Dieu.) Docte abbé, tu dis vrai ; l’homme, au crime attaché, En vain, sans aimer Dieu, croit sortir du péché. Toutefois, n’en […]



Chanson à boire (II)

(Écrite à Bâville où était le P. Bardaloue, 1672.) Que Bâville me semble aimable, Quand des magistrats le plus grand Permet que Bacchus à sa […]



Stances à Molière

(Sur sa comédie L’école des femmes.) En vain mille jaloux esprits, Molière, osent avec mépris Censurer ton plus bel ouvrage : Sa charmante naïveté S’en […]



À M. L’abbé Le Vayer

(Sur les folies humaines.) D’où vient, cher Le Vayer, que l’homme le moins sage Croit toujours seul avoir la sagesse en partage, Et qu’il n’est […]



Au Roi (II)

Grand roi, cesse de vaincre, ou je cesse d’écrire. Tu sais bien que mon style est né pour la satire ; Mais mon esprit, contraint […]



Les embarras de Paris

Qui frappe l’air, bon Dieu! de ces lugubres cris? Est-ce donc pour veiller qu’on se couche à Paris? Et quel fâcheux démon, durant les nuits […]



Vers pour Tavernier

(Vers pour mettre en bas du portrait de Tavernier.) De Paris à Dehli, du couchant à l’aurore, Ce fameux voyageur courut plus d’une fois : […]



Le bûcheron et la mort

Le dos chargé de bois, et le corps tout en eau, Un pauvre bûcheron, dans l’extrême vieillesse, Marchait en haletant de peine et de détresse. […]



À M. Arnauld

(Sur la fausse honte ou le respect humain.) Oui, sans peine, au travers des sophismes de Claude, Arnauld, des novateurs tu découvres la fraude, Et […]



L’art poétique (Chant II)

Telle qu’une bergère, au plus beau jour de fête, De superbes rubis ne charge point sa tête, Et, sans mêler à l’or l’éclat des diamants, […]



Chanson à boire

(Écrite à l’âge de dix-sept ans.) Philosophes rêveurs, qui pensez tout savoir, Ennemis de Bacchus, rentrez dans le devoir : Vos esprits s’en font trop […]



À Climène

Tout me fait peine, Et depuis un jour Je crois, Climène, Que j’ai de l’amour. Cette nouvelle Vous met en courroux. Tout beau, cruelle, Ce […]



À M. de Molière

Rare et fameux esprit, dont la fertile veine Ignore en écrivant le travail et la peine ; Pour qui tient Apollon tous ses trésors ouverts, […]



Page 1 sur 3123