Ce Chasteau-neuf, ce nouvel edifice

Ce Chasteau-neuf, ce nouvel edifice
Tout enrichy de marbre et de porphire,
Qu’Amour bastit chasteau de son empire,
Où tout le Ciel a mis son artifice,

Est un rempart, un fort contre le vice,
Où la Vertu maistresse se retire,
Que l’œil regarde, et que l’esprit admire,
Forçant les cœurs à luy faire service.

C’est un Chasteau feé de telle sorte,
Que nul ne peut approcher de la porte,
Si des grands Rois il n’a tiré sa race,

Victorieux, vaillant et amoureux.
Nul Chevalier, tant soit aventureux,
Sans estre tel, ne peut gagner la place.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...

Verset Ce Chasteau-neuf, ce nouvel edifice - Pierre de Ronsard