Épitaphe d’une vieille femme

Quatre lustres et trois printemps
Ont rempli ma triste carrière.
J’ai vu mourir ma tendre mère ;
J’ai vu mourir mes deux enfants ;
Hélas! J’ai vécu bien longtemps.

Verset Épitaphe d’une vieille femme