Son désordre était charmant

Son désordre était charmant :
On eût dit beaucoup de fées
Dans un tourbillonnement
Légères et décoiffées.

Seule, elle, faisait cela ;
Je riais de la voir rire.
– Un jour elle s’envola :
Puisse l’air bleu la conduire!

Bien souvent j’ai découvert,
Tout en cherchant autre chose,
Du fil dans un livre ouvert
Et, dans mes vers, un nœud rose.


Verset Son désordre était charmant - Albert Mérat