À une jolie femme

Savez-vous bien, Madame, à quel risque on s’expose
En acceptant des vers d’indiscrets tels que moi?
C’est une occasion de parler, et, ma foi,
Je dis ce que je pense et permets qu’on en glose.

Un poète ose tout. – Si j’allais (je suppose)
Vous proclamer déesse et préciser pourquoi ;
Dire que votre taille et tout ce que je vois
Me font imaginer mainte autre belle chose ;

Que l’épaule si pure et le bras et le sein,
Dont mon regard furtif a surpris le dessin,
Sont dignes de Vénus par leur délicatesse ;

Que vous m’avez fait croire à la réalité
De ce qu’en marbre blanc sculpta l’antiquité ;
Si je disais cela, qu’en d’iriez-vous, comtesse?


Verset À une jolie femme - Amédée Pommier