Naissance de Vénus

Blanche fille des eaux, elle apparaît au monde
Entre le double azur de la mer et des cieux,
Être surnaturel, tout jeune et gracieux,
Femme dont la figure est enfantine et ronde.

Relevant des deux mains sa chevelure blonde,
Elle livre au regard son corps délicieux ;
L’étonnement naïf se peint dans ses beaux yeux,
Et sous ses doigts divins s’égoutte en perles l’onde.

Quatre amours sont au bas. L’un offrant le miroir.
Petit flatteur qu’il est, la presse de s’y voir.
L’autre tient son genou qu’il serre avec tendresse.

L’autre baise son pied. Le quatrième enfant
A décoché sa flèche, et son air triomphant
Nous dit : Gare à vos cœurs, en voici la maîtresse!


Verset Naissance de Vénus - Amédée Pommier